Projet Associatif

 

Qui sommes-nous ?

 

 

L’histoire de Vie et Avenir est faite d’engagement, d’évolutions, d’innovations.

 

L’Association est une association de parents, affiliée aux Papillons blancs de Paris – APEI 75. Elle adhère en tous points à la charte éthique et déontologique de l’UNAPEI (Union Nationale des Associations de Parents de Personnes handicapées mentales et de leurs amis).

 

1977

 

L’Association « Vie et Avenir » est née en 1977 de l’initiative d’un groupe de parents d’enfants présentant une déficience intellectuelle légère, capables d’une certaine autonomie et en particulier de vivre seuls chez eux grâce à l’appui d’un accompagnement approprié.

 

1982

 

A l’époque, il n’existait pas de structures répondant à ce besoin, l’association a donc créé un SAVS (Service d’accompagnement à la vie sociale) qui a été ouvert en 1982, le « SAVS Roussin ».

 

2001

 

Vie et Avenir a identifié très vite les conséquences du vieillissement des personnes déficientes intellectuelles, vieillissement qui était alors un phénomène nouveau.  L’Association a imaginé une structure appropriée, et a ouvert en 2001 un second SAVS pour personnes pré-retraitées ou retraitées, le « SAPHMA » (Service d’accompagnement de personnes handicapées mentales âgées). Grâce à un accompagnement renforcé, ces personnes peuvent rester chez elles malgré les effets de l’âge, ralentissement moteur, fatigabilité, perte progressive des acquis, ….

 

 

 

2009 et 2016

 

Avec l’avancée en âge, surgissent également des besoins liés à la santé. Pour répondre à ces problématiques, mais aussi pour répondre au mal-être des personnes lié à la solitude plus difficilement vécue, l’Association a ouvert en 2009 un premier SAMSAH (Service d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés) : le « SAMSAH La Maisonnée » et d’un second le « SAMSAH Charonne ».

Ces SAMSAH sont associés chacun à un habitat regroupé.  L’accompagnement veut sauvegarder un optimum d’autonomie afin que leur vie à domicile continue d’être possible, selon leur souhait exprimé.

 

2018

 

Afin de répondre, entre autres, aux demandes de logement en colocation exprimées par des personnes et d’offrir un logement accueil temporaire pour les situations d’urgence, en 2018, Vie et Avenir a déposé une demande de 5 logements complémentaires, dans le cadre du dispositif « logement accompagné » de la ville de Paris. Nos demandes ont été agréées et la mise en route se développera progressivement au fur et à mesure de la mise à disposition des logements.

 

2019

 

Vie et Avenir répond à un Appel à Manifestation d’Intérêt lancé par l’ARS et le CD. Vie et Avenir a saisi cette opportunité pour déposer ses projets. Deux projets concernaient des extensions afin de permettre des accompagnements supplémentaires. Le troisième portait sur la valorisation des compétences acquises sur le vieillissement des personnes handicapées.  Ce « pôle ressources seniors » a pour objectif de répondre aux divers questionnements relatifs au passage à la retraite, sur les effets du vieillissement sur la vie sociale, sur l’organisation quotidienne, sur la santé, sans oublier la multiplicité des démarches administratives à effectuer. Il s’adresse aux personnes handicapées elles-mêmes, à leurs familles mais également aux professionnels du secteur. Le parcours des personnes en sera facilité et évitera les ruptures. Ce pôle a démarré en 2019 et se développera les années suivantes.

 

L’Association est convaincue que la famille, prise au sens large actuel, est un repère dans la vie de la personne. Avec son assentiment, les liens existants doivent être maintenus et entretenus toujours dans l’intérêt de la personne.

La famille a développé des compétences sur le handicap de son enfant, sur ses conséquences dans la vie quotidienne. Elle doit être reconnue dans ce rôle d’expertise lors des échanges avec les professionnels, dans l’intérêt de la personne handicapée.

L’Association veille à sa prise en compte dans la vie de son proche, à son information et à sa participation aux instances (CVS, …).

Par ailleurs, la famille est conviée à participer activement à la vie associative : réunions thématiques, moments festifs, …

 

En bref, Vie et Avenir reste toujours attentive aux évolutions des besoins des personnes accompagnées et de l’environnement sociétal, elle veut apporter sa contribution et partager ses compétences dans l’inclusion adaptée de la personne déficiente intellectuelle dans son territoire.

 

Valeurs : Humanisme, Dignité, Respect, Neutralité

 

Vie et Avenir est une association parentale qui porte les valeurs d’Humanisme, de Dignité et de Respect.

 

Citoyenne à part entière, avec des spécificités qui la rendent unique, la personne handicapée est respectée dans son intégrité physique, morale, affective. Elle est sujet-acteur de sa vie et est reconnue dans ses désirs d’accéder à une vie sociale, affective et sexuelle. Concernant le désir de parentalité et la parentalité, Vie et Avenir, à travers ses services, assure conseil éclairé auprès des personnes et développe des partenariats avec les structures appropriées.

 

Afin d’accompagner la personne handicapée dans son parcours de vie en autonomie adaptée et de favoriser son épanouissement et son bien-être, l’accompagnement est personnalisé, adapté et évolutif. Il est co-construit en fonction de ses désirs, de ses besoins et il respecte son rythme. Il favorise également sa participation à la vie dans la cité. L’autonomie engendre des risques, c’est pourquoi l’accompagnement des personnes handicapées intellectuelles doit être adapté à ses besoins réels, ses désirs et à ses capacités et ses potentialités, pour lui permettre de vivre « comme toute le monde » dans la société et d’y jouer son rôle de citoyen.

 

Les différences créent la diversité qui fait la richesse de la société. L’Association milite pour une société inclusive, s’adaptant aux différences, allant au-devant des besoins afin de donner toutes les chances de réussite, rejetant toute discrimination et exclusion.  Elle est attentive au respect des droits et à l’accès à ces droits : inclusion scolaire, formation, travail, santé, loisirs, culture, sports, … Elle lutte contre toute forme de discrimination, de contrainte, de prédation dont la personne handicapée pourrait être victime.

 

L’Association est a-religieuse et a-politique.

La personne est accompagnée dans le respect de ses croyances et de ses opinions. Cependant, la pratique ne peut pas perturber le fonctionnement des services.

 

Ces valeurs sous-tendent toutes nos réflexions et décisions engagées sur l’avenir et elles déterminent le choix des actions menées pour et avec les personnes handicapées mentales adultes, par les professionnels des services, par les bénévoles.

 

 


Orientations stratégiques et actions

 

Les orientations sont interdépendantes et, d’elles, découlent les actions projetées.

 

  1. Personne handicapée et sa famille

 

Assurer l’épanouissement et le bien-être de chaque personne accompagnée, en prenant en compte son désir et sa volonté d’être autonome, autant que faire se peut, en lui offrant les moyens adaptés de développer ses capacités, de s’intégrer dans la société, d’y apporter, dans la mesure de ses possibilités, sa contribution à la vie sociale, est le fondement de l’accompagnement proposé par les services.

 

Au fil du temps, les demandes et besoins des personnes accompagnées changent, tout comme la société. Afin de garantir le bien-être de la personne, l’Association veillera à évaluer et à répondre à ces évolutions de manière adéquate et adaptée, tout en préservant la qualité de cet accompagnement. Elle apportera des réponses diversifiées et veillera à préserver la fluidité du parcours de vie des personnes en évitant également toute rupture.

 

ACTIONS :

  • Accompagner la personne de la majorité à la fin de vie.
  • Être à l’écoute et évaluer ses besoins, ses demandes, ses désirs des personnes. Evaluer ses potentialités et capabilités.
  • En conséquence, moduler les accompagnements individualisés, innover
  • Accompagner des personnes/couples avec enfant(s).
  • Être toujours attentifs aux évolutions sociétales en cours
  • En conséquence, adapter les services, innover, évoluer
  • Evaluer la qualité des services et faire le suivi des évolutions et évaluations
  • Engager du personnel compétent, qualifié et motivé pour garantir la qualité des services rendus dans le respect des personnes
  • Assurer la formation aux innovations, aux nouvelles orientations
  • Développer les partenariats avec les autres ESMS, établissements sanitaires et services sociaux divers
  • Agir en lien avec les dispositifs de droit commun dans les champs culturels, sportifs, de loisirs, …

 

***

 

Ce désir d’autonomie s’exprime également par l’envie de vivre en appartement. Vie et Avenir dispose d’un total de 50 logements loués aux Offices de logements sociaux parisiens. Avec l’autorisation de ces Offices, elle les sous-loue à des personnes accompagnées par les services. Les autres personnes vivent dans leur logement en étant locataire en direct ou propriétaire.

 

ACTIONS :

  • Rester attentifs aux évolutions des demandes et des besoins des personnes accompagnées pour adapter le logement ou pour envisager si nécessaire un suivi par un autre service ou établissement.
  • Répondre, dans la mesure des possibilités de l’Association, aux demandes des instances territoriales sur le logement accompagné ou inclusif.

 

***

 

Tout en gardant la déficience intellectuelle comme « handicap de base », les services accompagnent aussi les personnes avec des handicaps associés assumables par les services.

 

ACTIONS :

  • Accompagner des personnes avec autisme, pouvant travailler
  • Accompagner des personnes avec un handicap sensoriel ajouté à la déficience intellectuelle,
  • Proposer des formations ad hoc au personnel, afin de répondre au mieux aux demandes de ces personnes, aux exigences de ces évolutions.

 

***

 

Les services de Vie et Avenir ne souhaitent pas recevoir des malades mentaux, des personnes handicapées psychiques, ou toute personne dont le comportement pourrait mettre en danger les autres personnes accompagnées ainsi que le personnel et/ou pourrait mettre en grande difficulté le fonctionnement du service. Trop de diversité du public accompagné entraînerait une dispersion des compétences requises et par conséquence une diminution de la qualité des accompagnements, le nombre de travailleurs étant limité par le budget autorisé.

 

ACTIONS :

  • Accompagner la ré-orientation des personnes handicapées psychiques vers d’autres structures adaptées.

 

***

 

Avec l’assentiment de la personne accompagnée, la famille ou le représentant légal est associé aux étapes importantes du parcours. C’est au sein de ce multi-partenariat que des orientations peuvent être discutées et des décisions éclairées sont prises.

 

ACTIONS :

  • Organiser les réunions de synthèse avec les familles
  • Organiser des réunions d’informations sur des thèmes généraux ouvertes à toutes les familles et représentants légaux
  • Diffuser les invitations aux réunions destinées aux familles organisées par les Papillons blancs de Paris
  • Développer la communication vers les parents et les intervenants extérieurs, et notamment par le biais du site Internet.

 

  1. Gouvernance, mode de pilotage et de régulation

 

 

L’Association évolue dans un contexte institutionnel et financier contraignant et parfois contradictoire : la complexification des relations partenariales, l’augmentation exponentielle des exigences administratives, la fragilisation du modèle économique, l’exigence de professionnalisation.

 

Vie et Avenir doit donc définir les règles et la manière dont les acteurs vont participer aux concertations, aux délibérations et aux prises de décision qui vont orienter les actions de l’Association et des services. L’Association estime que la co-construction et le partage posent des bases solides pour le développement des services.

 

Pour rappel, les statuts définissent les pouvoirs et responsabilités des instances associatives (Assemblée générale, Conseil d’administration, Bureau) et DUD (Document Unique de Délégation) décrit la répartition des délégations au sein de l’Association, services inclus.

 

Dynamisme et créativité sont indispensables dans toute association. A ces fins, Vie et Avenir veillera au renouvellement régulier des membres du Conseil d’administration et elle cherchera la diversification des profils : finances, ressources humaines, bâti, informatique, gestion, relations familles, … (liste non limitative).

 

Les personnes identifiées au sein du Conseil d’administration peuvent apporter expertise et appui à la Direction dans leurs champs de compétences. Cette collaboration s’établit dans un rapport de complémentarité entre bénévole et salarié, la décision restant du domaine de la direction, dans le cadre du DUD, Document Unique de Délégations.

 

ACTIONS :

 

  • Solliciter les administrateurs, la Direction, les chefs de service pour identifier les personnes qui seraient susceptibles d’intégrer le Conseil
  • Elaborer un « dossier d’accueil » pour les nouveaux administrateurs
  • Proposer des formations à la gouvernance (Unapei, Uriopss, …) pour les personnes intéressées
  • Identifier et solliciter des « personnes ressources »

 

***

 

L’Association doit tenir compte du contexte socio- institutionnel tout comme des besoins évolutifs des personnes accompagnées afin d’anticiper au mieux les évolutions à venir, à prévoir, à programmer. Vie et Avenir veut rester force de propositions dans les évolutions et veiller à maintenir la qualité du service aux personnes accompagnées.

 

ACTIONS :

  • Tenir une réunion mensuelle de concertation entre des administrateurs et la Direction accompagnée des chefs de service.
  • Mettre en place, si nécessaire, des « groupes de travail » pour co-construire et mener à bien un projet déterminé. Ces groupes sont composés de salariés, d’administrateurs et de bénévoles tous concernés pour couvrir les champs de compétences requises.
  • Informer les salariés, partager les réflexions stratégiques choisies
  • Elaborer une politique d’information vers les familles, le public, les donateurs, les ESMS, les institutionnels, les partenaires, …
  • Elaborer avec la direction des réponses nouvelles, diversifiées pour répondre aux besoins repérés des personnes accompagnées

 

***

 

S’insérer dans son « écosystème » est un impératif

 

ACTIONS :

  • Participer aux instances territoriales et débats des groupes de travail départementaux (MDPH, CDAPH, CTS, CLH, PTS, …)
    • Chercher les mutualisations possibles entre associations
    • Répondre aux besoins d’accompagnement identifiés sur le territoire par les instances ARS et CD, et aux sollicitations des instances, seule ou en partenariat avec d’autres associations pour la création de réponses nouvelles.
    • Développer les partenariats des services avec les organisations extérieures, agir en complémentarité avec elles

 

***

 

Assurer la solidité financière de l’Association.

 

ACTIONS :

 

  • Créer un Fonds de Dotation dans un souci d’efficacité. Les administrateurs de ce Fonds seront nommés par le Conseil d’administration de l’Association. De plus, le président de l’Association sera le président de droit de ce Fonds de dotation et le Trésorier de l’Association sera membre de droit du Fonds de dotation. Ce Fonds pourra recueillir tout don et legs destiné à Vie et Avenir et suivra les désiderata éventuels des donateurs et légataires. Ce Fonds viendra consolider la position financière de l’Association.
  • Assurer une gestion saine et rigoureuse des dons, legs et cotisations, sous le contrôle du Trésorier.

 

 

 

 

  1. Vie et Avenir employeur

 

Vie et Avenir est une association gestionnaire de Services d’accompagnement, médicalisés ou non, ce qui implique une gouvernance et une organisation adaptées ainsi qu’une gestion rigoureuse des fonds publics.

 

ACTIONS :

 

  • Dialoguer avec les instances territoriales
  • Négocier un CPOM permettant de développer les projets
  • Veiller à la bonne santé financière de l’Association
  • Rester à l’écoute des évolutions sociétales et des personnes accompagnées
  • Savoir adapter l’organisation en conséquence
  • Veiller à la continuité de la qualité des accompagnements
  • Veiller au professionnalisme dans l’accompagnement
  • Engager du personnel qualifié, formé, motivé.
  • Assurer la formation continue du personnel
  • Veiller au respect des réglementations diverses en vigueur

 

 

 

Vie et Avenir est convaincue qu’une société inclusive se construit en concertation et se doit de respecter les besoins et demandes des personnes en situation de handicap afin de leur offrir l’accompagnement adapté dont elles ont besoin. 

Top